Photo André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé


André-Jacques Auberton-Hervé

A 23 ans, André-Jacques Auberton-Hervé (Andre-jacques-auberton-herve) voit ses recherches aboutir à des innovations spatiales et militaires. Cela lui vaut d'être invité à une multitude de conférences scientifiques. Etudiant brillant, il décroche son doctorat à 24 ans, dans les années 80, et prend part à des conférences mondiales dans les deux domaines qui le passionnent : le silicium et les semi-conducteurs. Né dans le courant des années 60, André-Jacques Auberton-Hervé effectue toute sa scolarité en France et obtient son baccalauréat à 16 ans.

Un bâtisseur clairvoyant

Le succès de l'entreprise s'explique par sa faculté à s'imposer sur un marché de masse, celui des composants électroniques employés dans l’informatique, puis dans les PC et les consoles de jeu, et finalement dans les téléphones mobiles. Grâce à son talent dans le développement industriel, la start-up créée par André-Jacques Auberton-Hervé voit son effectif passer de deux à près de mille collaborateurs en seulement dix ans. Au début des années 90, André-Jacques Auberton-Hervé fonde la société Soitec en partenariat avec Jean-Michel Lamure. Des entreprises prestigieuses figurent parmi les clients de la start-up.

Passion et curiosité résument sa vision du monde

Pour ses pairs, André-Jacques Auberton-Hervé est un visionnaire. La microélectronique fait aujourd'hui l'objet d'un plan européen de plusieurs centaines de millions d'euros. Bien sûr, il s'en félicite. L'union est selon lui primordiale pour que l’Europe puisse poursuivre sa modernisation. Ses différents rôles sur les plans français et international offrent la possibilité à André-Jacques Auberton-Hervé de déployer ses idéaux auprès du plus grand nombre.

André-Jacques Auberton-Hervé et les entreprises d'avenir

André-Jacques Auberton-Hervé salue les progrès technologiques de la révolution 4.0. Selon lui, le vieux continent a de nombreux atouts économiques, industriels et humains. "De l'audace !" est un manifeste qu'André-Jacques Auberton-Hervé a écrit dernièrement, afin de faire profiter les gens de son expérience.

Des activités partout dans le monde

Entreprise iséroise, Soitec ne tarde pas à s'exporter et arrive ainsi à un CA de 372M€ en 2006. Son activité dans le domaine des semi-conducteurs a permis à André-Jacques Auberton-Hervé d'avoir des clients sur toute la planète, notamment en Italie, en Arabie saoudite et aux Etats-Unis. La "Silicon Valley Française" doit en bonne partie sa réputation à l'influence d’André-Jacques Auberton-Hervé.